Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le blog de Charles Brillet

Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le marché de l’assurance dans le Golfe

com
Le marché de l’assurance dans le Golfe

Le marché de l’assurance dans le Golfe

par Charles Brillet

Le classement des principaux assureurs dans le Golfe, qui regroupe : les Émirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite, le Qatar, Oman et Bahreïn.

1. TAWUNIYA (Arabie Saoudite) 1 503 millions de dollars de primes brutes et 9.3 % de part de marché.

2. MEDGULF (Arabie Saoudite) 885 millions de dollars de primes brutes et 5.5% de part de marché.

3. QATAR INSURANCE 703 millions de dollars de primes brutes et 4.4% de part de marché.

4. OMAN INSURANCE (Émirats Arabes Unis) 665 millions de dollars et 4.1% de part de marché.

5. AXA GOLF et KSA (France) 626 millions de dollars et 3% de part de marché. 50% en assurance santé et progression de CA de +20%.

6. ADNIC (Émirats Arabes Unis)

Source AXA

Les atouts du marché de l’assurance dans le Golfe :

  • Une population d’expatriés importante (90 % de la population aux Émirats Arabes unis).
  • Une formidable croissance économique
  • Un taux de pénétration de l’assurance encore faible avec 0.9% en dommage et 0.1% en vie.
  • Une population très jeune
  • Une classe moyenne très importante
  • Une assurance santé devenue obligatoire dans certains états : Abu Dhabi, Arabie Saoudite et le QATAR en 2014.

Pour aller plus loin :

Charles Brillet Formation et coaching, stratégie et communication en assurance.

Retrouvez les formations spécifiques au marché de l’assurance dans le Golfe :

  • Formation assurance TAKAFUL
  • Formation assurance Islamique

Sur : www.brilletcharles.com

http://www.brilletcharles.com/#!mesformations/cfvg

assurance takaful

assurance takaful

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article