Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le blog de Charles Brillet

Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Ces nouvelles règles qui inquiètent les assureurs

com

Ces nouvelles règles qui inquiètent les assureurs

Censée favorisée la concurrence, la liberté de rompre son contrat d'assurance à tout moment n'entraînera pas nécessairement une baisse des cotisations. Elle ne sera sans doute pas non plus le tremblement de terre redouté par les assureurs.

Jusqu'ici, les assureurs vivaient dans un monde prévisible. Leurs clients pouvaient les quitter, mais seulement dans des conditions bien encadrées. A moins de changer de véhicule ou de déménager, ceux-ci devaient attendre la date anniversaire de leur contrat automobile ou habitation (MRH) pour aller voir ailleurs. Tout allait donc bien pour les assureurs jusqu'à ce que Benoît Hamon, le ministre de la Consommation, ne décide de donner aux Français la liberté de rompre leur engagement à tout moment, pour peu cependant qu'ils soient restés douze mois pleins chez leur assureur. Ce projet d....

http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/0202839130006-ces-nouvelles-regles-qui-inquietent-les-assureurs-578146.php

COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE

Ces nouvelles règles qui inquiètent les assureurs

Le risque pour les assurés est de se retrouver sans assurance, car une personne qui a eu plusieurs accidents responsables ou non et qui résiliera son contrat, risque de se voir refuser par tous les assureurs et se retrouver sans assurance ! En outre, il existe déjà la Loi Chatel qui permet aux particuliers de résilier leurs contrats sans avoir à respecter le délai de préavis.

ces règles inquiètent aujourd'hui les assureurs car elles sont en train de modifier radicalement le paysage de l'assurance en France. Ces règles doivent surtout inquiéter les assurés car nous dirigeons vers un modèle à l'anglo-saxon, avec la montée en puissance des plate-formes d'assurance et des comparateurs et une plus grande sélectivité des Compagnies d'assurance. charles brillet

http://commentaires.lesechos.fr/commentaires.php?id=0202839130006#co190145

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article