Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le blog de Charles Brillet

Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Management. Une entreprise du Morbihan expérimente l’Holacracy La société Winpharma a mis en place une nouvelle organisation, donnant moins de poids à l’organigramme et davantage à la responsabilisation de chacun.

com
holacratie
holacratie

C’est quoi l’Holacracy ?

Une méthode d’organisation du travail fondée par un Américain Brian J. Robertson dans les années 2000. La société française iGi Partners, créée en 2008 par Bernard-Marie Chiquet, diffuse cette technologie managériale en France et en Europe, à travers des accompagnements et des formations... Le terme s'inspire du grec « holon », le tout.
« Le management, mis en place il y a une centaine d’années, était basé sur une dualité managers-collaborateurs, explique Bernard-Marie Chiquet. Cela a donné naissance au lien de subordination, au droit du travail etc. L’Holacracy est une nouvelle technologie d’organisation basée, non plus sur une dualité, mais sur une unité. Celui qui travaille gouverne les limites de ce qui l’empêche de bien accomplir sa tâche. »

En quoi ça consiste ?

Bernard-Marie Chiquet explique : « Celui qui a l’autorité dans l’entreprise débranche le système hiérarchique. Tout le monde se retrouve à égalité en terme d’autorité. On n’est plus subordonné à une hiérarchie mais à des règles du jeu. »

Dans l’Ouest ?

Basée à Arzon dans le Morbihan, la société Winpharma, qui édite de logiciels pour les pharmacies, a mis en place cette méthode en 2016, à l'initiative des présidents-fondateurs: Alexandre Karpov et Bénédicte Dekeister. La vie au travail des soixante collaborateurs de la maison-mère en a été « bouleversée », observe Sébastien Ropert, le directeur général de Winpharma, dans un communiqué. « La rigidité et les lacunes du système pyramidal étaient un réel frein, poursuit-il. L’information circulait mal, les décisions étaient souvent mal comprises des collaborateurs, qui restaient, du coup, de simples spectateurs. En entrant en Holacracy, on s’est libéré de l’organigramme : le pouvoir est enfin partagé. » L’entreprise dit avoir gagné en efficacité : « A la déconstruction de l’organisation d’origine a immédiatement succédé une reconstruction basée sur des processus clairs, des responsabilités et des ressources bien identifiées. »

Jacques SAYAGH

Print
Repost

Commenter cet article

Angeline 03/05/2017 20:08

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)

Angelilie 23/03/2017 14:16

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement. N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir