Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le blog de Charles Brillet

Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Conférence : Connecté et repensé : le Marketing Direct vu des USA :

com
conference marketing direct brillet charles
conference marketing direct brillet charles

Les bonnes pratiques du marketing direct à dupliquer par les assureurs

Par Charles Brillet

Conférence : Connecté et repensé : le Marketing Direct vu des USA :

Lieu : Shangri-La Hotel

Date : mardi 26 janvier 2016

Avec :

Christine Kerdellant

Directrice de la rédaction de L'Expansion et directrice adjointe de la rédaction de L'Express.

Kilian Schaffer

Directeur général de Havas Discovery Worldide

Jacques Séguéla

Publicitaire, Consultant pour Havas

Alain Nemarq

Président-directeur général de Mauboussin

Audrey Barbier-Litvak

Directrice générale France de Glossybox

Catherine Daneyrole

Directrice générale adjointe en charge du Pôle Courrier La Poste Courrier

Christophe Barbier

Directeur de la rédaction de L’Express.

On assiste à un retour en force du marketing direct, aux Etats Unis, passant d’une communication mass media à la singularité. En 2015, les entrepreneurs américains ont reçu 2 mailings papier, le premier provenait de Google et le second de Facebook. Instructif !

« C’est la fin du gavage » confirme Jacques Séguéla.

Le mailing papier est à ce titre connecté et repensé.

Pour les assureurs, revenir au marketing direct à un intérêt commercial indéniable mais cela nécessite une mise en œuvre personnalisée et connectée :

· Un mailing papier call to action, avec par exemple une URL personnalisée vers une offre en ligne digitalisée.

· Une offre individualisée, avec par exemple l’envoi d’une simulation retraite réalisée en fonction de l’âge de naissance du client et d’un futur départ en retraite.

· Un faible volume d’envoi associé à une relance physique.

· La nécessité d’une base de données renseignée et exploitable

Les acteurs de la net économie l’ont bien compris (SARENZA, PHOTOBOX et autres) en passant d’une communication de masse à un marketing direct de flux et régulier.

Cette hyperpersonnalisation liée à une émotion de marque renfonce la fidélité des clients.

Je conclurais par la phrase de Jacques Séguéla qui incite de revenir à « l’idée » grace au marketing direct : «l’argent n’a pas d’idée, seuls les idées font de l’argent ».

Conférence : Connecté et repensé : le Marketing Direct vu des USA :
Conférence : Connecté et repensé : le Marketing Direct vu des USA :
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article