Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le blog de Charles Brillet

Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Faut-il retenir un collaborateur qui démissionne ? article La Tribune de l'assurance avril 2014

com

Faut-il retenir un collaborateur qui démissionne ?

chronique "Si on parlait management."LA TRIBUNE DE L'ASSURANCE

Avril 2014

« C’est la catastrophe ! Le meilleur élément de mon équipe m’a présenté sa démission ce matin ! C’est le deuxième départ depuis le début de l’année. Que dois-je faire ? Tenter de le retenir ou le laisser partir ? » me disait récemment un manager un peu dépassé par les événements.

Selon le principe de la loi de Murphy : celle l’emmerdement maximum, ces incidents se produisent souvent au plus mauvais moment de l’année, quand vous devez faire face à des objectifs croissants imposés par votre direction et que vous êtes en période de sous-effectif. Tout manager doit tôt ou tard y faire face. Pourtant certains de ces départs peuvent être évités.

Dans un premier temps, il convient d’analyser la situation. Quelles sont les raisons de cette démission ? Sont-elles purement objectives (projet de vie, plan de carrière) ou plus subjectives (accumulation de frustrations, absence de reconnaissance) ?

Alors faut-il retenir ce collaborateur en lui soumettant une contre proposition financière ?

Effectivement dans un premier temps, celui-ci pourra se raviser mais que se passera-t-il quand vous n’aurez plus rien à lui offrir ? Et comment sera perçu au sein de votre équipe ce traitement de faveur ?

Alors ce n’est sans doute pas le moment de lui offrir ce que vous lui avez toujours refusé. Car un collaborateur sur le départ, l’est déjà depuis de nombreuses semaines avec la démotivation qui l’accompagne. Si vous n’avez pas su reconnaître ces indices, il vous faudra faire le deuil de ce précieux élément.

Mais cela doit vous permettre d’auto-diagnostiquer votre management au quotidien, ce pourra être :

  • De revoir votre politique salariale car comme le dit Jean-Paul Agon PDG de l’Oréal « Savoir garder les talents est essentiel. Pour les garder il faut bien les payer » Challenges le 04/10/2013
  • De fidéliser vos collaborateurs avant même de penser à fidéliser vos clients
  • De ne pas survendre un poste ou offrir de faibles responsabilités à de hauts potentiels
  • De ne pas bâtir sa reconnaissance sur le seul aspect financier, mais de développer l’autonomie et la responsabilisation.

Les clés de la réussite

Être à l’écoute et connaître les besoins de ses collaborateurs

Mettre en place une politique de tutorat et de transfert de compétences

Ne pas y mettre d’affect

Réaliser un entretien de sortie qui doit amener à la réflexion

Et dans tous les cas de faire en sorte de se séparer en bons termes

Charles Brillet

Charles Brillet Formation & Coaching

www.brilletcharles.com

contact@brilletcharles.com

si on parlait management? par Charles Brillet

si on parlait management? par Charles Brillet

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article