Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Le blog de Charles Brillet

Management, marketing et relation client dans la banque et l'assurance - http://www.brilletcharles.com/

Prenez garde au syndrome de l’acceptation passive

com

Chronique : Si on parlait management ?

Par Charles Brillet

La Tribune de l’assurance

N°189 – Mars 2014

Prenez garde au syndrome de l’acceptation passive

Le naufrage du Concordia, le 13 janvier 2012 en Toscane, nous le rappelle amèrement, quand une équipe se soumet aveuglement aux décisions absurdes de son capitaine, on aboutit au décès de 32 personnes et à un des événements les plus marquant de l’histoire de l’assurance maritime. Ce naufrage entrainera d’ailleurs un changement de gouvernance des navires qui ne relèvera plus du seul capitaine.

Sans arriver à de telles extrémités, bien que les conséquences de certaines décisions sur l’emploi on été dans certains cas désastreuses, tout manager, responsable d’équipes doit être conscient des effets pervers de son management sur les décisions prises. Je parle de celles que l’on prend seul.

En effet, quand on assoit sa légitimé sur sa seule autorité, du fait de son statut ou de ses compétences (que je ne remets pas ici en cause, quoique parfois…) et que dans ce cas on néglige l’avis de ses collaborateurs, on pend le risque de prendre la mauvaise décision, sans qu’aucun avis divergents ne viennent troubler son jugement.

Nous avons tous en tète des exemples de mauvaises décisions acceptées passivement par les équipes et qui peuvent être parfois le fruit d’une déresponsabilisation confortable.

Ce que je nomme, le syndrome de l’acceptation passive dans ces cas conduit les collaborateurs, tels des moutons de panurge, parfois de peur d’une sanction, à ne pas défendre un avis divergent du votre. Ce peut être aussi, pour ses subordonnés de taire des années d’expérience et de haute compétence devant votre propre qualification qu’ils jugent, à juste titre, supérieure.

C’est en développant le droit à la désobéissance et à la participation libre et active que vous créerez un cercle vertueux autour de vous.

Il ne s’agit pas de vous en remettre totalement à votre équipe en oubliant de décider et de faire preuve de leadership, mais de tenir compte de leur avis dans votre réflexion et de tenter l’expérience nouvelle d’une prise de décision commune et d’une réflexion collégiale transverse

Vous le savez, en tant que manager, votre action sera beaucoup plus jugée sur vos résultats que sur le nombre de décisions que vous aurez prises seul. Et au risque de vous décevoir, la réflexion commune de vos collaborateurs même de compétence inferieure à la votre sera toujours plus riche que votre seule décision.

A faire

Rester humble et taire son égo-managerial

Développer la contestation et la disruption des idées

Développer la création

Entourez vous de profils très divers et intégrer toutes les générations

Confronter les points de vue extrêmes pour faire émerger une solution

Charles Brillet

http://www.brilletcharles.com

Vos solutions en formation et en coaching

contact@brilletcharles.com

formation management charles brillet

formation management charles brillet

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article